En 1992 Marcelo commence à étudier la batterie et en 1997 démarre une licence en percussion classique à l’Université d’État de São Paulo (contrairement à ce que se passe en France, au Brésil la formation universitaire est à la fois pratique et théorique). Pendant les 4 ans de formation universitaire, travaille comme professeur assistant en percussion classique.

Entre 1998 et 2007 il travaille comme professeur de batterie en trois écoles de musique de São Paulo : Forte das Artes, Oficina de Música Sônia Silva et Cia das Cordas.

Entre 2003 et 2007 tient le poste de professeur de percussion à l’Instituto Brincante, spécialisé en culture du Nord-Est du Brésil et dirigé par le multi-artiste Antônio Nobrega.

Depuis son arrivée en France, Marcelo a animé des stages sur des différents domaines en musique comme par exemple la samba et ses instruments caractéristiques (association Toucouleurs) ; le maracatu, musique du Nord-Est du Brésil (Association Manteiga Salgada et école de musique du Trégor) , le pandeiro, tambourin brésilien (particuliers) ; éveil musical et corporel (école de danse Mouvances) ; Rythme, coordination et mouvement (dans le cadre d’une création artistique liée à la danse – Cie UBI) ; Rythmes et Musiques Brésiliennes (école de musique intercommunale Jean Wiener et école de musique du Trégor) ; Cajon (école de musique Rive Sud – Bruz).

Quelques Images

Grâces à une grande simplicité à l’approche et à une versatilité inouï, le cajon devient un instrument de plus en plus utilisé par les professionnels de l’éducation musicale. C’est dans ce mouvement de diffusion du cajon et pour attendre à une demande faite par les professeurs de l’école de musique de Bruz que Marcelo a été embauche pour animer un stage de 2 jours. Les participants ont pu acquérir de l’intimité avec l’instrument tout en s’appropriant de quelques cellules rythmiques basiques très utilisées.